Le 5 juin 1983, juste après sa victoire contre le Suédois Mats Wilander en finale de Roland-Garros, Yannick Noah n’a même pas le temps de saluer l’arbitre que son père Zacharie lui tombe déjà dans les bras.

Le Cameroun tout entier est sans voix, ce 5 juin 1983. Après avoir éliminé successivement sept adversaires, Yannick Noah remporte les Internationaux de France en battant le Suédois Mats Wilander en 3 sets. La France est euphorique. Le joueur à la coiffure rasta a arraché la victoire avec son style personnel, fait d’adresse et de nervosité.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de