Lors de sa première sortie hors de la ville de Douala, le Directeur Général de la Camwater a préféré se diriger dans la région de l’ouest afin de toucher du doigt les problèmes qui empêchent la sortie définitive de l’eau du « mur »

Le DG de camwater suit les explications des partenaires chinois.

Gervais Bolenga, directeur général de la camwater a entamé ce vendredi à Nkongsamba, son premier voyage hors de Douala depuis sa nomination. Le Dg, qui est accompagné par plusieurs cadres techniques entend démontrer, par cette tournée la volonté du gouvernement par le biais de la camwater, la détermination à réaliser toutes les promesses… et à rénover toutes les adductions d’eau potable. Il espère notamment contribuer au paiement et indemnisation selon les lois en vigueur. Et parce que selon lui, les populations doivent déjà avoir de l’eau potable dans leurs différentes maisons.

Ce déplacement s’inscrit, selon le top management, à créer l’osmose entre la camwater et les partenaires ; du   » nouveau modèle de relations entre la société et tous les autres partenaires  » et qui selon le top management appel les uns et les autres, à respecter les normes et les lois en vigueur. Et le nœud de tous les problèmes étaient basé sur le  Décret N° 2014/0521/PM DU 19 MARS 2014 Portant réglementation des interventions en matière de voirie et réseaux divers en milieu urbain.-

Article 6.- (1) Lors des travaux de voirie, toute intervention sur le réseau d’un concessionnaire se fait par lui-même, ou sous son contrôle, par des entreprises agréées par ce dernier, sur la base d’un dossier d’exécution préalablement approuvé par ledit concessionnaire. (2) Le dossier d’exécution des travaux relatifs à cette intervention doit être visé par le concessionnaire concerné. (3) Le visa du concessionnaire se fait sur la base des documents cités à l’alinéa 2 ci-dessus dans un délai maximum de dix (10) jours ouvrables à compter de la saisine du concessionnaire et ne doit pas constituer un obstacle non justifié à la réalisation des travaux de voirie. Article 7.- (1) Tout concessionnaire ou exploitant engagé dans la réalisation d’un nouveau réseau ou l’extension d’un réseau existant doit requérir au préalable l’avis du Maire ou du Délégué du Gouvernement territorialement compétent. (2) La requête soumise pour avis au Maire ou au Délégué du Gouvernement, comprend : 1. une note descriptive du projet ; 2. les plans d’implantation ou d’exécution.

 La délicate étape

Bafoussam, était une des étapes parmi les quelles, Nkongsamba, Bafang, Baganté, Bandjoun. C’est à Bafoussam que la grande réunion a eu lieu, en présence du gouverneur de la région de l’Ouest, du directeur général de la camwater, des délégués régionaux de ministères concernés, et des différentes structures impliquées, la plupart des maires d’arrondissement concernés par l’alimentation d’eau potable. Ainsi, l’on a pu égrener le chapelet de doléances. Toujours à la fin, le respect les lois est resté le mot d’ordre afin que les uns et les autres ne fasses que ce qu’il doit faire ? Ceci pour dissiper toute équivoque.

 

La visite du Dg, intervient après des malentendus entre les différents partenaires et la camwater.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de