De retour au ministère des Finances (Minfi) en décembre 2015, il s’est donné pour objectif de mettre tout son savoir-faire et l’expérience accumulée pour inciter tous les maillons de l’administration des finances du Cameroun à œuvrer pour que l’économie du Cameroun engagée  dans des investissements majeurs connaisse une croissance à deux chiffres.

Il mobilise au quotidien, sous la supervision du chef du département Alamine Ousmane Mey, tous les personnels et les administrations dépendantes pour que les attentes formulées à leurs égards soient remplies. Le secrétaire général du Minfi sait que l’un des problèmes du ministère des finances du Cameroun a souvent été le comportement de son personnel face aux usagers. Raison pour laquelle il veille au grain pour s’assurer que chacun fait son boulot et que tous les comportements de nature à freiner les objectifs du Minfi soient isolés voire déraciner avec la dernière énergie.  Dans son rôle de gestionnaire au quotidien de l’administration au sein de ce département ministériel, la tâche n’est pas facile, parce que les mauvaises habitudes auxquelles les fonctionnaires ont pris goût ont la peau dure.
Lorsqu’il prenait  ses fonctions  le lundi 28 décembre 2015 à Yaoundé, le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, lui avait  prescrit, entre autres, d’améliorer la qualité de la dépense publique : « veiller à la cohérence de l’action ministérielle en assurant la coordination administrative entre les services centraux, déconcentrés et extérieurs ; conduire les réflexions stratégiques relatives à l’organisation, à l’administration, et proposer les évolutions nécessaires en liaison avec les directions générales ; veiller à ce que les objectifs de performance des programmes constituent la boussole principale de l’activité au sein du ministère des Finances ; consolider les performances enregistrées dans la mise en œuvre du système de gestion axée sur les résultats, conformément à la loi n°2007/006 du 26 décembre 2007 portant régime financier de l’Etat ; faire en sorte que la dépense publique se fasse ressentir dans l’amélioration de la qualité de la vie des populations ; accompagner les administrations d’assiette afin de relever le défi  de l’élargissement de l’assiette et des performances par l’optimisation de la mobilisation des recettes non pétrolières ; mettre à contribution l’attelage Douanes-Impôts pour des résultats meilleurs ; accélérer, s’agissant du Trésor public, les réformes comptables pour garantir le basculement adéquat vers la comptabilisation en droits constatés et assurer le strict respect des délais de paiement de la dépense publique ; travailler au redéploiement du personnel ; profiter du numérique pour accroître la productivité au ministère des Finances. » Chose qu’il s’est atteler à faire. Les résultats sont là pour attester de l’implication et des mesures prise pour réussir. S’adossant sur les réformes comme outils de prédilection, Gilbert Didier Edoa a réussi à mette toute l’administration du ministère des finances dans le bain de l’action devant conduire le Cameroun à l’émergence à l’horizon 2035. Qu’il s’agisse de la douane, des impôts ou du secteur privé, tous les maillons de la chaine sont rappelés constamment à l’ordre pour que rien n’obstrue le programme du gouvernement dans la relance économique du Cameroun.  Aussi pour que  « la chaîne des résultats des programmes et projets » soit constamment active, il actionne au quotidien le levier des réformes et de modernisation des administrations.
Tous les spécialistes sont d’avis aujourd’hui que l’embellie et la performance de l’économie camerounaise au milieu d‘une Afrique centrale en ballotage défavorable tire sa source dans l’harmonie existant entre ce tandem Alamine/Edoa. Le président a bien fait de leurs faire confiance malgré leur jeunesse, certainement parce qu’il voulait une nouvelle vision teinté d’une fougue et d’une énergie à la hauteur des ambitions nourries par le Cameroun. Le couple Alamine Edoa démontre que le Cameroun a des valeurs sures qui peuvent servir encore le pays sans se servir.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de