Le ministre de l’administration territoriale Paul Atanga NJI l’a annoncé lors d’une déclaration devant la presse ce mercredi 08 avril en soulignant que la somme viendra subventionner les frais de participations qui s’élèvent désormais à 2.442.000 FCFA par fidèle musulman. Ce qui rend le cout identique à l’édition 2018.

1 milliard de FCFA, c’est la somme que le chef de l’Etat a décidé d’injecter au budget du hadj édition 2019. Cette décision prise le 07 mai 2019, est le fruit de la concertation entre les dignitaires musulmans et l’administration camerounaise. Au cours de la conférence de presse que le ministre de l’administration territoriale a tenu à Yaoundé ce mercredi 08 mai, Paul Atanga Nji a tenu à saluer cette approche du dialogue auquel les dignitaires musulmans ont eu recours car va-t-il dire : « Il y’a toujours une solution a un problème lorsque le besoin est bien formulé et se pose avec respect, dans le sens de la responsabilité ». C’est ainsi qu’il a insisté sur les valeurs essentielles de notre pays que sont la paix et le vivre ensemble.

Dans ses propos à son tour, le professeur Souley Mane, secrétaire permanent de l’association culturelle islamique du Cameroun, a salué l’initiative du Président de la République qui a répondu promptement à leur doléance. Il a ajouté que : « cette mesure salutaire vient permettre aux fils musulmans d’accomplir le cinquième pilier de l’islam, mais aussi elle est l’occasion d’élever des prières pour la protection du Cameroun ». La célérité exemplaire du chef de l’Etat dans le traitement des dossiers, son élan de générosité habituel et son ouverture au consensus, ont été salués par le collectif des associations islamiques, des imams et des encadreurs des pèlerins musulmans.

Il est important de signifier que le lundi 06 mai dernier, le ministre de l’administration territoriale par ailleurs président de la commission nationale du hadj, a reçu le collectif des associations islamiques, des imams et des encadreurs de pèlerins musulmans du Cameroun. Il a s’agit au cours de cette rencontre de les sensibiliser sur la hausse du coût du Hadj. Les raisons expliquées au cours de cet échange relevaient des facteurs exogènes entre autres l’augmentation des frais de visa et aussi du taux de change du dollar en 2019.  C’est à l’issue de cette rencontre que la communauté musulmane par ledit collectif a saisi le chef de l’Etat pour solliciter son appui, un soutien afin de permettre au plus grand nombre de camerounais désireux de se rendre au pèlerinage à la Mecque pour accomplir leur devoir religieux.Rappelons qu’en 2018, le chef de l’Etat a offert à chaque pèlerin trois valises et cinq litre d’eau bénite pour un séjour de 26 jours à la Mecque. A ce jour, les pèlerins déjà inscrits sont priés de se rapprocher de leurs encadreurs respectifs en vue de retirer la différence. Toutefois, les inscriptions se font auprès du guichet unique Hadj et se poursuivent pour un effectif de 2839 pèlerins dans un délai fixé au vendredi 07 juin 2019.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de