Ce mode de formation à distance fascine à la fois universités et étudiants.

A la faveur de l’avènement de l’Internet il y’a maintenant deux décennies, la formation à distance trouve son sens au Cameroun depuis l’introduction de l’informatique dans le système éducatif depuis bientôt 15 ans. Il s’agit d’un moyen de moderniser et de diversifier les formations. Depuis la récente arrivée du système licence, master, doctorat dit LMD, cette innovation tend à sa vulgarisation et se rend assez effective dans la plupart des universités d’Etat et les écoles supérieures du volet privé. L’on peut citer entre autre l’IAI Cameroun, Polytechnique de Yaoundé, l’Université de Dschang qui sont respectivement les premiers en la matière. De nombreux métiers et de nouvelles pratiques pédagogiques sont issues du E-learning. A ce titre, le mode d’évaluation se fait parfois en présentiel ou sous forme de salle d’examen virtuel, selon les dispositions de chaque école voire de l’apprenant.

Les coûts dédiés à ce type de formation sont jugés raisonnables en ce sens qu’ils sont similaires à ceux d’une formation classique. Toutefois, la formation par correspondance offre à ses apprenants la possibilité de conserver leurs emplois, de travailler à leur rythme personnel et de se faire coacher par un moniteur personnel. Elle se révèle plus appropriée aux personnes déjà intégrées sur le plan professionnel ou aux personnalités entendent renouer avec les études. Or, les fausses adresses et arnaques, le manque d’enseignants professionnels et les coupures de courant ou l’irrégularité du réseau demeurent entre autres les principaux obstacles à la pratique de ce mode de formation.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de