Main dans la main, les deux entités se sont engagées à travers un accord de partenariat à durée indéterminée. Il est relatif à l’intégration socio-économique des enfants en détresse.

L’accord signé entre le ministère des affaires sociales et la fondation Chantal Biya s’inscrit autour du projet d’accompagnement des enfants en détresse. Il est question au moyen de cette convention de porter secours aux enfants victimes d’agression, de maltraitance, d’abandon. Elle définit le cadre de la prise en charge psychologique de ces jeunes enfants qui ont besoin d’un accompagnement, d’une assistance. Chacune des deux entités joue sa partition. Le ministère des affaires sociales pour ce qui le concerne, apporte son aide dans l’encadrement psychosocial des enfants malades de la fondation Chantal Biya. Il est en outre chargé de faciliter et veiller au respect des procédures relatives soit au retour des enfants en détresse dans leurs familles naturelles, soit à leur placement au sein des institutions d’accueil en la matière en vue, soit pour leur adoption.

Le minas opère en termes de mesures administratives et sociales, et cependant, il concourt au renforcement des effectifs des intervenants sociaux par la mise à la disposition de la FCB dans la limite des ressources disponibles, d’un personnel dont les compétences sont reconnues. La fondation Chantal Biya selon les termes de la convention s’engage à apporter l’assistance médicale aux nouveaux nés abandonnés et confiés au Minas, mais aussi à aider les enfants en détresse qui sont dans les centres d’accueil spécialisés publics. Ces actions diverses s’inscrivent dans le cadre des missions respectives de chacune de ces entités à savoir la protection sociale de l’enfance et l’accompagnement des couches défavorisées de la société. En considérant que les maladies sont des facteurs d’aggravation de la précarité de ces enfants en détresse. Tout ceci répond à la volonté du gouvernement qui met un accent grave sur la promotion du bien-être des personnes en général.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de