Depuis sa nomination comme ministre des Enseignements secondaires, efficacité et efficience caractérisent son action.

Nommée le 2 mars 2018 ministre des Enseignements secondaires (Minsec) en remplacement de Jean Ernest Massena Ngallé Bibehè muté au Transport, Pauline Nalova Lyonga trouve un ministère en pleine mutation. Entre gestion de crise chez les enseignants, préparation des examens nationaux, de la rentrée scolaire de septembre 2018 avec l’introduction du livre unique, la revalorisation du statut de l’enseignant, la nouvelle Minesec n’aura pas droit au repos. A peine arrivée, elle va imprimer sa marque. Travail, discipline, rigueur, respect de la déontologie, sanctions quand les accusés le méritent, encouragement quand il le faut, franc parler pour remettre les choses à leur place… sont entre autres les empreintes que Pauline Nalova Lyonga a déposé dans ce ministère une semaine seulement après sa prise de fonctions.

Suivra alors le tour du propriétaire. Ici  la ministre visitera tous les bureaux, échangera avec le personnel. Elle avait un mot pour tout un chacun. Les plaintes, remarques et manquements seront au rendez-vous. En bonne enseignante, elle notera tout, demandant toutes les précisions possibles quand il y avait ambiguïté dans une situation. Avec ce tour de propriétaire, elle annonçait déjà les couleurs. Son deuxième acte fort sera l’annulation de cette décision qu’elle avait prise 15 jours plutôt, qui conférait au Directeur des ressources humaines (Drh) au Minesec, un certain nombre de pouvoirs. Ce dernier avait abusé, outrepassant la barrière de décisions qui était sienne. Ce retrait de signature au Drh a fait jaser au sein du Minesec.

Comme avec ses collaborateurs et les personnels des services centraux, la Minesec joue la carte de la transparence et de l’équité, avec ceux des régions. Il nous souvient de ce coup de gueule envers les organisateurs des jeux Fenasco A. A ce jour, son acte le plus fort est la suspension de 13 chefs d’établissements le 27 avril 2018 pour fraude, atteinte à la moralité, détournements des frais d’examens… Nalova Lyonga est à l’écoute de tout le monde. Le cas de ces deux collectifs d’enseignants qui excellent dans des revendications lesquelles revendications trouvent progressivement des solutions. S’agissant du livre unique, certes son introduction a connu des problèmes avec la rareté des livres. Mais chemin faisant, la situation s’améliore au jour le jour. Elle devra donc s’assurer de la « gratuité de tous les manuels scolaires dans les zones d’éducation prioritaire et des abattements fiscaux sur la production locale des livres et manuels scolaires ». Tout comme elle doit davantage veiller à la revalorisation de l’enseignant.

Nalova Lyonga : une dame, un parcours.

Après ses études secondaires au Queen of the Rosary Secondary School Okoyong à Mamfe jusqu’en 1968, puis au Cameroon College of Arts Science and Technology de Bambili où elle obtient son Gce A Level (diplôme de fin d’études secondaires anglophone) en 1970, elle entre à l’université de Yaoundé ou elle décroche une licence en littérature anglaise. Elle quitte alors le Cameroun pour poursuivre ses études en Angleterre et obtient un Master en littérature africaine à l’université de Sheffield. Depuis 1985, elle est titulaire d’un PhD en littérature anglaise, obtenue à l’université du Michigan à Ann Arbor aux Etats unis.

Après sa longue carrière dans l’enseignement universitaire au cours de laquelle elle occupe les postes de Directrices des affaires, puis Vice-recteur, elle est nommée Recteur de l’université de Buea le 29 juin 2012. Elle occupe ce poste pendant 5 ans, jusqu’à son départ en juin 2017 suite à un décret présidentiel. Quelques mois plus tard, en novembre 2017, elle est nommée au poste de Présidente du conseil d’administration (Pca) de l’hôpital général de Douala, post qu’elle occupe pendant quelques mois. Auteure de plusieurs publications de littératures africaines, Pauline Nalovab Lyonga Egbe est une personnalité politique camerounaise, originaire du département du Fako dans la région du Sud-ouest.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de