Pour stabiliser le transport d’électricité dans la capitale économique Douala.

Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, a signé le 2 février, deux décrets habilitant le ministre en charge de l’Economie, Louis Paul Motaze, à parapher avec la Société Générale Cameroun (Sgc) deux conventions de financement d’un montant total de 108,65 milliards FCfa.
Le premier décret porte sur une convention de 140,065 millions d’euros (91,88 milliards FCfa) pour le financement du projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité dans la capitale économique du Cameroun, Douala. Toujours pour les mêmes besoins, le deuxième décret présidentiel habilite Louis Paul Motaze, à contracter au nom de l’Etat, un prêt de 25,578 millions d’euros, soit environ 16,77 milliards FCfa.
Ces prêts de Sgc au bénéfice du Cameroun sont le signe que les négociations annoncées par le ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee), il y a peu, entre le Cameroun et le Français Bouygues, ont progressé. En effet, le Minee a révélé en décembre 2017, qu’il y avait des tractations au sujet d’un marché de construction de la ligne de transport d’électricité entre Edéa-Logbessou-Bekoko, passant par Douala. Et un autre marché concernait le renforcement et la stabilisation du réseau électrique de la capitale économique, Douala.
Bouygues aura donc pour mission de construire des lignes d’évacuation de l’énergie électrique des centres de production vers les grands centres de consommation et soulager les postes de transformation d’énergie électrique en situation de surcharge ; notamment sur la ligne entre Edéa-Logbessou-Bekoko

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de