Un chef d’œuvre de Réné Jam Afane et Samuel Minkyo Bamba, devenu le chant de ralliement pour toute une nation, d’âge en âge.

L’hymne national est un symbole fort de l’Etat. C’est le chant le plus populaire d’une nation. Nous sommes cependant peu nombreux à nous en rappeler les auteurs. Plusieurs en ont vaguement entendu parler de René jam Afane et Samuel Minkyo Bamba.En 1928, Foulassi est une station de l’église Presbytérienne Américaine qui abrite l’école normale des instituteurs. Il fut recommandé aux élèves de fin de formation un devoir d’instruction civique au titre évocateur exprimer leur espoir en l’avenir du Cameroun.

René jam Afane étant l’élève le plus doué de cet établissement en poésie, c’est à lui que revient la charge de faire la synthèse des meilleures phrases de tous les poèmes à l’issue d’un concours de poésie.

Il n’y avait plus qu’à composer une mélodie pour accompagner les paroles. C’est Samuel Minkyo Bamba qui s’en chargera, aidé de deux autres camarades. « Le chant de ralliement » sera enseigné par la suite dans toutes les écoles sur l’étendue du territoire ; puis, adopté par l’Assemblée Législative Camerounaise le 5 Novembre 1957 comme hymne national du Cameroun. René Jam Afane et Samuel Minkyo Bamba sont décédés respectivement dans les années 80 et en 1995.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de