Entrée en vigueur à la faveur de leur 12ème conférence extraordinaire des chefs d’Etats tenue au Niger, elle permettra de booster la compétitivité des économies et de créer des emplois.

Il s’agit d’un marché commun continental. Sa valeur est estimée autour de 1, 2 milliards de personnes et d’un PIB (produit intérieur brut, ndlr) de plus d’un million de milliards de FCFA ; La première phase de la zone de libre-échange continentale africaine été officiellement lancée par l’Union Africaine. A ce jour, près de 30 pays du continent ont déjà ratifié l’accord (dont le texte a déjà été adopté par le parlement du Cameroun, ndlr).

En se focalisant sur l’augmentation significative de la population continentale évaluée à près 3 milliards de personnes en 2050, le président de la banque africaine de développement Akinwumi Adesina, martèle qu’il est question de la plus grande zone de libre-échange au monde depuis la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) en ce sens que dans trois décennies l’Afrique va contenir soit 25% de la population mondiale en âge de travailler. Il s’agira donc pour les pays du continent, d’entamer un processus quant à la suppression des droits de douane sur une catégorie de produits.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de