La somme servira au financement du projet d’amélioration de l’efficacité de la dépense publique et du système statistique national.

17,38 milliards c’est le montant exact que le Cameroun reçoit de la banque mondiale pour financer le projet baptisé PEPS. La signature de l’accord de crédit a été faite entre Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du Térritoire, et Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la banque mondiale pour le Cameroun.

Il sera question à travers ce projet, de viabiliser la dépense publique, renfocer le système statistique national du Cameroun. De manière spécifique, il s’agira dans un premier plan de poursuivre la consolidation de la réforme des budgets-programmes, ramener les délais de passation des marchés en deca de 100 jours, d’améliorer la qualité du budget d’investissement public. Ceci implique la mise en place d’un fonds de maturation de projets, d’une application informatique de géolocalisation des projets du BIP téléchargeable sur smartphone en vue du renforcement de la participation du citoyen camerounais. Le projet vise également, à renforcer le système statistique national à travers un appui au financement du 4ème recensement de la population et de l’habitat, et au recensement général de l’agriculture et de l’élevage. La mise à niveau technologique du nouvel immeuble siège de l’institut national de la statistique.

D’après Alamine Ousmane Mey Minepat, ce projet vient à point nommé afin de répondre aux besoins essentiels des populations en matière d’investissements publics pour l’amélioration de leurs conditions de vie, témoigne de l’engagement du gouvernement. Elisabeth Huybens directrice des opérations de la banque mondiale pour le Cameroun, s’est félicitée de la collaboration que son institution entretient avec le Cameroun, et a réitéré son engagement à soutenir les projets en vue du développement du pays. Selon elle, c’est une occasion de financer les initiatives d’investissements et de mise en place des systèmes de gestion des finances publiques. Aussi, un appui à la production régulière des données statistiques fiables, source de décisions des politiques publiques. L’on retiendra de la cérémonie de signature de cet accord de crédit, l’objectif d’accroitre l’efficacité de la dépense publique au Cameroun et renforcer le système statistique. Egalement la présence du ministre des finances et celui délégué à la présidence chargée des marchés publics. Cet accord intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre du programme économique et financier appuyé par la facilité élargie de crédit du fonds monétaire international et des autres partenaires techniques financiers à l’instar de la banque mondiale.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de