La 7e édition du Festival international du café camerounais s’est ouvert à Yaoundé sous fond de plaidoyer pour le sauvetage de la filière. Festi-cafée a tenu en haleine son public du 16 au 17 avril 2019 à l’esplanade de l’hôtel de ville de la capitale camerounaise.

Avec l’appui manifeste du gouvernement camerounais, le Festi-cafée est organisé depuis 2012 par l’Interprofession cacao-café. Cette fête du café local, se tient cette année sous le thème : « Agir pour le café ». Il s’agit, pour les organisateurs, d’un plaidoyer en direction des différents acteurs, afin que soit sauvée la filière café au Cameroun. Depuis plusieurs années, la production nationale est victime d’une production déclinante, à cause de la désaffection de ses producteurs et des effets du climat. On se rappelle que le Cameroun affichait une production caféière de 130 000 tonnes dans les années 90, et pourtant le pays n’a produit que 25 000 tonnes au cours de la dernière campagne. Des produits qui sont bien appréciés par les amateurs du café, font l’objet d’une dégustation à l’occasion de la « journée nationale de dégustation », qui a toujours été, avec la foire-exposition, l’une des articulations majeures du Festicoffee.

Mais au demeurant, les cafés camerounais ont décroché cinq prix sur neuf aux Awards 2017 de l’Agence de valorisation des produits agricoles. Une nette comparaison du jour ressort que la filière café décroît sans cesse, avec une nouvelle baisse de la campagne passée. Un volume de production qui met à jour une mauvaise performance réalisée par les producteurs camerounais, au cours des dernières campagnes. En dépit des efforts conjoints de l’interprofession cacao-café et des pouvoirs publics, en vue de relever la production nationale du café, cette filière au Cameroun continue inexorablement sa descente aux enfers. Les filières cacao et café au Cameroun représentent pourtant 3% du produit intérieur brut (PIB) national et 15% du PIB du secteur primaire. A l’horizon 2020, le gouvernement veut parvenir à une production de 600 000 tonnes de cacao, 125 000 tonnes de café Robusta et 35 000 tonnes de café Arabica.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de