Un séminaire de sensibilisation tenu vendredi dernier à Yaoundé,  à l’initiative du ministère des Finances.

Comment assurer efficacement la remontée des données statistiques et financières fiables sur les financements extérieurs pour un meilleur rendu ? Et de manière spécifique, comment uniformiser la source des informations sur les financements extérieurs? Toutes ces questions justifient la tenue du séminaire de sensibilisation des acteurs chargés du suivi des financements extérieurs des projets structurants, organisé par la direction générale du Trésor, de la Coopération financière et monétaire (DGTCFM) du ministère des Finances. En effet, selon Julien Serge Abouem A Boull, directeur de la comptabilité publique, « il y a une disparité en termes de sources d’informations sur l’exécution du BIP. D’où la nécessité d’associer tous les acteurs de la chaîne sur financements extérieurs pour mettre en place un ensemble de modalités de reporting budgétaire ». Il est ainsi question « d’avoir une meilleure présentation des comptes du BIP devant la représentation nationale et la Chambre des comptes », poursuit-il.
Les échanges étaient articulés autour de quatre modules relatifs au contexte des financements extérieurs, à l’exécution des projets structurants, aux conventions de financement et procédures de décaissement et à la comptabilisation des conventions sur financements extérieurs.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de