Dans de grandes surfaces, des rayons sont aménagés pour les produits locaux, même s’ils ne restent toujours pas à la portée de tous

Dans certains supermarchés, l’on constate que les produits locaux exposés  attirent de plus en plus. Bien plus, certains connaisseurs apprécient la qualité de ces produits made in Cameroon. Malheureusement, les couts de ces produits restent mitigés. Le riz par exemple peut parfois paraitre au-dessus de la moyenne des prix, comparativement aux produits de même nature venant de l’extérieur. Il en est de même pour les boissons et autres produits d’assaisonnement. Certains entrepreneurs avouent que les couts de production contraignent parfois le producteur à vendre cher. Au niveau du textile,  quand il faut se procurer un vêtement de qualité, il faut débourser une petite fortune. Ici, la matière première n’est pas à la portée de tous. A cela, il faut ajouter le temps de production qui demande beaucoup de concentration. S’agissant du bois et la décoration, les couts des objets fabriqués à base de bois sortis de nos forets ne sont toujours pas à la portée de tous. On l’a souvent remarqué lors du  Salon international de l’artisanat du Cameroun qui permet de donner de la visibilité à l’artisanat. Selon une source du ministère du Commerce, le Hand-made empêche de produire en quantité et quand on ne produit pas assez, les  prix sont élevés.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de