Le rapport financier de Dangote Cement Cameroon au 31 décembre 2017, montre une nette embellie pour l’année écoulée. Ce ci découle de l’amélioration des volumes de ciment vendu dans le pays l’année dernière. « Nous avons élargi notre empreinte de huit pays à dix, avec l’ouverture de nouvelles installations en République du Congo et en Sierra Leone, alors que nos activités au Cameroun, au Sénégal et en Ethiopie ont enregistré une croissance forte des ventes au cours de l’année. », a déclaré Joe Makoju, directeur par intérim chez Dangote, en commentant les performances du groupe au cours de l’année 2017.

En comparaison avec l’année 2016, qui a été particulièrement rude, et face aux indices suivants, soit un peu plus de 3 milliards FCFA, selon la base de calcul du groupe (1 FCFA égal 0,6060 naira à fin 2017) ; après le résultat négatif de -2,492 milliards de naira (soit -5 milliards FCfa, pour une parité de 1 FCFA égal 0,4929 naira à fin 2016), enregistré un an plutôt,on constate avec satisfaction que la structure est sortie de l’eau

Pour rappel, la cimenterie construite dans la capitale économique du Cameroun par le milliardaire nigérian, Aliko Dangote, est très rapidement devenue leader du marché du ciment dans le pays, au détriment du groupe Lafarge (devenu Lafarge-Holcim), qui aura régné en situation monopolistique dans ce secteur, pendant près d’un demi-siècle

 

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de