Tradex carbure à plein régime

Après douze ans de fonctionnement dans le secteur de la distribution, Tradex est la première structure détenue par les nationaux caracolant en tête des entreprises les plus performantes en termes de part de marchés et management. Elle dispose d’un réseau de 62 stations-service opérationnelles et plusieurs points consommateurs chez des clients privés. D’autres sont en cours de construction. Aussi, sur la base des statistiques des mises à la consommation, la société détient 22% de parts de marché national, derrière la multinationale TotalLe classement 2017 des meilleures entreprises africaines de l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique la place au 7è rang en Afrique centrale.

Au plan international, le groupe a 4 entreprises dotées d’une autonomie juridique et de gestion, établies au Cameroun sous la dénomination sociale Tradex S.A., au Tchad sous la dénomination sociale Tradex Tchad S.A., en République centrafricaine sous la dénomination sociale Tradex Centrafrique S.A. et en Guinée équatoriale sous la dénomination Tradex Guinée équatoriale.

 Société anonyme au capital social de 5 036 000 000 FCFA et basée à Douala, l’entreprise est spécialisée dans la commercialisation des produits pétroliers. A sa création en 1999 par la Société nationale des hydrocarbures (Snh) et des investisseurs privés camerounais et étrangers, Tradex avait pour mission le trading et l’exportation des hydrocarbures. En 2002 elle entre dans la distribution des produits pétroliers.

 

Les filiales

CENTRAFRIQUE

Société anonyme au capital social de 1 000 000 000 FCFA
Effectifs : 32 employés
Taille du réseau de distribution : 20 stations-service.
TCHAD
Société anonyme au capital social de 675 000 000 FCFA
Effectifs : 65 employés
Taille du réseau de distribution : 2 stations-service construites dans la capitale N’Djamena
GUINEE EQUATORIALE
C’est depuis le mois de novembre 2015 que Tradex a officiellement lancé ses activités dans ce pays d’Afrique centrale. Si le groupe a réussi à intégrer le cercle des distributeurs en Guinée équatoriale, c’est grâce au contrat signé avec la société Luba Oil Terminal Equatorial Guinea (LOTEG), par lequel Tradex entrepose ses produits dans les installations de la LOTEG dans l’enceinte de Luba Free Port et, assure de manière exclusive, l’approvisionnement des bâtiments se ravitaillant en produits pétroliers à Luba Free Port
En signant cette convention de partenariat, Jean Perrial Nyodog, le directeur général du Groupe Tradex «souhaite prendre une part active à l’impressionnante œuvre de développement de la Guinée Équatoriale. La société s’inscrit dans l’esprit d’un partenariat sud-sud, exalté par le Président de la République de Guinée Équatoriale et, espère à très court terme conclure des partenariats avec des acteurs locaux, afin de dérouler l’intégralité de son expertise, ses produits et ses services, au profit des industriels et des ménages, en Guinée Équatoriale ».
 
loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de