La présidence roumaine a annoncé ce lundi 9 juillet la révocation de la cheffe du parquet anticorruption (DNA) Laura Codruta Kovesi, après des semaines de bras de fer entre la majorité de gauche, qui souhaitait son renvoi, et le chef de l’Etat. La coalition au pouvoir devait discuter lundi d’une éventuelle destitution du président de centre droit Klaus Iohannis auquel elle reprochait de surseoir à révoquer Laura Codruta Kovesi. Les sociaux-démocrates ont lancé une vaste refonte du fonctionnement de la justice, critiquée notamment par les chancelleries occidentales.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de