Un très grand nombre d’acteurs régionaux et internationaux sont convaincus de l’urgence de doter l’Afrique subsaharienne d’une politique plus ambitieuse en matière d’infrastructures de base.
La Société financière internationale (SFI), une agence spécialisée de la Banque mondiale (BM) qui travaille essentiellement avec le secteur privé, estime que l’Afrique subsahariennepeut doper sa croissance économique de près de trois points par an, si elle arrive à combler progressivement ses énormes besoins dans ce domaine. Un secteur comme l’énergie, par exemple, représente une véritable priorité pour l’Afrique, en général, et la RDC, en particulier. C’est la condition pour redémarrer ou démarrer une activité industrielle intensive.
Fin mars, en effet,  la SFI a jeté un pavé dans la mare avec ce chiffre : l’Afrique peut gagner jusqu’à 2,6 points …
loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de