Infligée par la France aux géants américains, cette optique dont le projet a été présenté devant la commission européenne divise les grandes puissances et tend à modifier la trajectoire de baisse de l’impôt sur les sociétés.

Google, Amazon, Facebook et Apple, ces géants américains au nom de GAFA sont au cœur de la guerre économique avec l’Europe et le reste du monde. Depuis le vote de la taxe qui porte leur nom, les Etats-Unis menace la France qui est à l’origine de cette adoption. Dans sa menace de riposter à la « stupidité » d’Emmanuel Macron, Donald Trump entend s’attaquer au vin français. Il s’agit d’une taxe des services numériques sur la base du chiffre d’affaires de ces géants américains.

Ce qui devrait rapporter en moyenne une collecte de 280 milliards FCFA chaque année jusqu’en 2021. Ce projet initialement présenté de façon conjointe devant la commission européenne par Paris et Berlin, n’a pas obtenu le consensus auprès de l’Allemagne. Cependant Emmanuel Macron s’est résolu à imposer ladite taxe GAFA sur le plan national dans le pays de Charles de Gaulle ; Et ce, en attendant qu’un accord européen (avec les USA, ndlr lanation) ne permette finalement de taxer les géants du numériques.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de