Dans le but de préparer la présentation officielle de son Répertoire national de sûretés mobilières au grand public, le Conseil national du crédit du Cameroun et certaines parties prenantes se sont réunis le 16 avril dernier à Yaoundé. La plateforme ainsi mise en place doit recevoir, conserver et rendre accessible au public certaines informations relatives aux sûretés réelles mobilières. L’objectif reste la réduction de la différence du niveau d’information entre les emprunteurs et les prêteurs d’argent, ainsi que l’accessibilité du crédit.

L’utilisation des biens meubles se fait déjà dans certains contrats de prêts comme le leasing, où le bien acquis est nanti jusqu’à remboursement complet du crédit. C’est le cas pour l’acquisition de voiture, ou encore d’engins pour la réalisation de gros travaux. Dans la pratique aussi, il y a une intense activité de prêteurs sur gage. Cette nouvelle plateforme est la deuxième initiative visant à renforcer l’accès au crédit dans le pays. En juin 2018, le Conseil national du crédit avait présenté la Centrale des risques des établissements de microfinance. Aussi les coûts du crédit demeurent encore élevés, notamment pour les individus. Pour le crédit à la consommation, il a été constaté que le Taux effectif global est de 14 %, avec un taux d’usure pouvant atteindre les 19 %. Les petites entreprises constituent pourtant une part importante de l’économie camerounaise, mais dont l’accompagnement financier

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de