Alors que le ministre des sports et de l’éducation physique effectue une tournée d’évaluation des infrastructures devant accueillir les acteurs du Chan en 2020 et de la Can en 2021, il en ressort qu’à Douala, il y’a encore du chemin.
Le Cameroun est le pays désigné pour accueillir le championnat d’Afrique des nations en 2020 et la coupe d’Afrique des nations en 2021 ce n’est plus un secret pour personne . Pour abriter ces deux rendez-vous d’une importance capitale, il se doit d’avoir des infrastructures adéquates pouvant contribuer au déroulement de ses deux compétitions dans des conditions optimales. C’est donc pour cela que sous la houlette du chef de l’État, des membres du gouvernement se relaient dans les villes devant abriter ses manifestations pour s’en quérir de l’État d’avancement pour de qui est des chantiers engagés a cet effet.
Alors qu’une visite d’inspection des agents de la Caf est annoncée dans les tous prochains jours, le ministre des sports et de l’éducation physique le professeur narcisse Mouelle Kombi a entreprit une visite des sites devrant accueillir les différentes manifestations liées a ces deux compétitions que sont le Chan et la Can.
Pour ce qui est de l’étape de douala, avec sa délégation, ils se sont rendus tour à tour à l’aéroport international de douala, au complexe multisports de Japoma, au chantier du nouveau stade de la réunification de bepanda et son annexe, au stade de bonamoussadi et au stade Mbappe leppe pour ce qui concerne les infrastructures sportives.
Pour les structures hôtelières, Mouelle Kombi et sa délégation vont visité les hôtels , akwa palace, La falaise Akwa, La falaise Bonapriso, Starland, ONOMO, Pullman et Sawa.
Si pour ce qui est des hôtels ont peut dire que la mise a jour effectuée par ceux ci leur permet d’être opérationnel le moment venu, on ne pourrait pas en dire autant pour les infrastructures sportives.
A Japoma par exemple, alors que la pelouse et les sièges sont prêts depuis le mois de juin, la structure extérieure du stade est encore en chantier et nécessite encore d’intenses travaux. Puisque les stades annexes et autres piscines et terrains de basket peinent encore a dévoiler leurs visages. Les délais donnés par les responsables de ce chantier (30 septembre 2019) paraissent aujourd’hui plus utopiques que réalistes. De nouveaux délais sont évoqués par  ces derniers. On parle désormais de novembre 2019.
Le constat fait à Japoma est presque le même à Bepanda mais les rôles sont inversés. Ici, le stade annexe est terminé et prêt à l’emploi. Mais le stade de la réunification en lui même nécessite encore d’énormes travaux . même si son visage a beaucoup changé depuis la dernière visite, il est clair que beaucoup reste à faire pour livrer le produit fini. Le stade de bonamoussadi qui lui devra servir de stade d’entrainement est la grosse déception de cette visite. Ici , on n’a pas beaucoup avancé depuis la dernière fois et même si le responsable du chantier affirme que les derniers équipements attendus pour entamer la phase terminale du chantier seront là dans les tous prochains jours, il est clair qu’ici on n’a beaucoup de peine a donner un délais de livraison puisque les gradins faits sur des échafaudages ne sont pas terminés, de même que les éclairages et autres toilettes et vestiaires.
En attendant l’arrivée des inspecteur de la Caf qui nous donneront le niveau réel de ces infrastructures, et malgré le satisfecit partiel du ministre des sports et de l’éducation physique lors de l’étape de douala de la visite des chantiers du Chan 2020 et de la Can 2021, il est clair que même si les chantiers évoluent , il serait importants que ceux-ci passent à une vitesse supérieure afin d’éviter les désagréments de dernière minute.
loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de