Grâce à leur Ranking mondial, les filles de Jean René Akono se qualifient directement pour la prestigieuse compétition en terre japonaise.

La sélection nationale féminine seniors de Volley-ball du Cameroun disputera la prochaine Coupe du monde de la discipline du 14 au 29 septembre prochains à Tokyo au Japon. L’annonce a été faite mercredi dernier par le président de la Fédération camerounaise de volley-ball (Fcvb), Serge Abouem. En effet, le 12 février dernier, la Fédération internationale de volley-ball (Fivb) a notifié aux fédérations nationales des changements dans le mode de qualification à la Coupe du monde. Désormais, les deux meilleurs pays par continent au Ranking mondial (classement selon les performances) sont directement qualifiés pour la prestigieuse compétition, qui ne regroupe que 12 sélections nationales. Conséquence chez les dames, le Cameroun et le Kenya sont les heureux élus. Une grande première pour le Cameroun à ce rendez-vous sportif.

Tandis que chez les messieurs, l’Egypte et la Tunisie représenteront le continent. Le revers de cette décision est que la sélection nationale messieurs, qui occupe la troisième position, ne pourra pas s’y rendre. Car, pour la Coupe du monde, ce sont les deux meilleures sélections nationales par continent qui décrochent le ticket de qualification. Jusqu’ici, cela se faisait lors des tournois continentaux. Contrairement aux Championnats du monde où on a besoin de trois représentants et qui regroupe 24 sélections nationales. Cette nouvelle disposition de la Fivb douche ainsi l’enthousiasme de la sélection nationale messieurs, qui avait pour ambition de gagner la Can et se qualifier ainsi pour le rendez-vous en terre japonaise.

La décision de la Fivb intervient au moment où la sélection nationale féminine recueille une nouvelle recrue : Victoire Nama Atangana (19 ans, le 6 avril prochain), réceptionniste-attaquante. Sa présence permettra certainement de renforcer l’effectif de Jean René Akono, le sélectionneur national dames. « Je tiens à exprimer ma joie après notre qualification directe pour la Coupe du monde. Cette qualification est la récompense de tout le travail fourni par tout le monde. Je tiens à féliciter les joueuses, car c’est grâce à elles que nous avons tous les résultats-là. Je les exhorte à continuer à rester mobilisées pour nos objectifs à venir », déclare Jean René Akono. Le sélectionneur national dames a également tenu à remercier les pouvoirs publics et la Fcvb car sans moyens financiers et humains, il est impossible d’avoir des résultats dans le sport de haut niveau.

loading...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de